Actualités

Une cérémonie d’hommage aux 1297 Marins tués dans la rade de Mers-El-Kébir le 3 juillet 1940 a été organisée par l’AMMAC des Côtes d’Armor à Yffiniac le samedi 17 juillet 2021 en présence de 23 porte-drapeaux, de la famille de Madame Ramel, de la municipalité et de nombreuses personnalités sous un beau ciel bleu…

Toutes les conditions étaient réunies pour que nos marins mais aussi tous ceux qui y ont pris part à cette commémoration repartent satisfaits d’avoir participé à une belle cérémonie d’hommage notamment au cimetière d’Yffiniac autour de la tombe de Joseph Ramel, ancien marin rescapé de Mers-el-Kébir. Cela a permis à tous de se recueillir en écoutant un poème sur la mer et les marins puis une chanson écrite par Freddy Breizirland et intitulée « L’âme des Marins ».

Toute la cérémonie était animée par l'association de musiciens Multi-Musique d'Armor de Plaintel.

Yffiniac juillet 2021 N2

Le Président de la République Emmanuel Macron s'est rendu à Brest pour présenter ses vœux aux armées.

Il était accompagné de Mme Florence Parly, ministre des Armées et de Mme Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants.

À l’occasion de ses vœux, le Président Emmanuel Macron a échangé avec des militaires de tous âges, à différents stades de leur carrière : en école, comme en unité opérationnelle, pour évoquer le parcours de carrière dans les Armées, entre diversité du recrutement, formation et développement des compétences opérationnelles.

Au Centre d’Instruction Naval (CIN) de Brest, les honneurs ont été rendus au Président par la garde au drapeau de l’École des mousses, en présence des drapeaux des autres écoles des Armées.

Formant chaque année plus de 2 300 élèves, le site du CIN de Brest accueille trois écoles de formation initiale : l’École de maistrance, l’École des matelots et l’École des mousses. Quel que soit son niveau, le militaire débute sa carrière dans une école de formation initiale, dont le rôle est de transformer les jeunes civils d’hier en soldats, marins ou aviateurs de demain.

Par la suite, le Président de la République a échangé avec des élèves issus des écoles des Armées qui forment leurs militaires du rang, sous-officiers et officiers. À l’issue de ces parcours de formation exigeants, les militaires s’orientent vers un métier, une spécialité. Affectés en unités opérationnelles, ils y poursuivent tout au long de leur carrière l’acquisition de compétences grâce à l’entraînement.

À bord de la frégate multi-missions Bretagne, des marins, embarqués au cœur des opérations des Armées, ont présenté au Président de la République leur parcours, leur métier et leurs aspirations.

Du barreur à la plongeuse d’hélicoptère, du cuisinier à l’artilleur, les 114 marins de l’équipage de cette frégate et de son hélicoptère Caïman marine représentent la diversité des parcours de carrière au sein de la Marine nationale.

À l’issue, le Président de la République a adressé ses vœux aux Armées, depuis la Préfecture Maritime de l’Atlantique, devant environ 150 invités.

Pour lire le texte des voeux du Président de la République aux armées : Cliquer ici

Alfred Merlin

Le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM – Ministère de la Culture) et la société iXblue ont dévoilé, à Marseille,  le 2 juillet 2021 le nouveau navire de recherche archéologique sous-marine Alfred Merlin, lors de la cérémonie de son Baptême en présence de sa marraine, Madame Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Culture, de Madame Annick Girardin, Ministre de la Mer, de Monsieur Benoît Payan, Maire de Marseille, de Monsieur Denis Robin, Secrétaire Général de la Mer, et de Monsieur Yves Le Trionnaire, Directeur régional de l’ADEME.

L’AGAM (2S) Jean-Marc Schindler, Président fédéral de la FAMMAC et Secrétaire perpétuel de l’Académie de marine assistait à ce baptême.

Destiné à étendre le rayon d’action et soutenir les activités maritimes croissantes du DRASSM, l’Alfred Merlin, construit à La Ciotat par le chantier naval iXblue, sera accueilli au service opérationnel courant juillet 2021.

D’une longueur de 46 mètres pour une largeur maximale de 10,80 m et un tirant d’eau de 3,20 mètres, l’Alfred Merlin affichera un déplacement de 400 tonnes. Il pourra atteindre une vitesse maximale de 15 nœuds et bénéficiera d’une autonomie de 10 jours de vivres et de 3 500 milles. Sa structure en composite, 60% plus légère que son équivalent en acier, permettra de réduire son impact environnemental : baisse des émissions de gaz à effet de serre, diminution de la consommation de fuel, suppression des traitements anticorrosion, amélioration de la signature acoustique sous-marine et limitation de la propagation des vibrations et des bruits sous-marins. Il sera, dans sa catégorie, le plus grand navire en composite au monde. Véritable concentré d’innovations technologiques, il se veut le précurseur d’une nouvelle génération de navires plus économes, plus écologiques et plus efficients.

A propos du DRASSM

Fondé par André Malraux, il a y plus d’un demi-siècle, le DRASSM, auquel l’Alfred Merlin est destiné, est un service à compétence nationale du ministère de la Culture qui a pour vocation d’inventorier, étudier, protéger et valoriser le patrimoine archéologique subaquatique et sous-marin de l’ensemble des eaux sous juridiction française, de l’océan Atlantique à l’océan Pacifique et de l’océan Indien à la Méditerranée. Il est chargé de mettre en œuvre, en métropole comme en outre-mer, la législation relative aux biens culturels maritimes en liaison avec les administrations participant à l’action de l’Etat en mer. Service instructeur et prescripteur pour le domaine maritime, le DRASSM assure aussi le contrôle scientifique et technique des opérations d’archéologie préventive. Régulièrement sollicité à l’international le DRASSM dispose depuis l’origine d’un navire de recherche archéologique. L’André Malraux a ainsi succédé en 2012 à L’Archéonaute qui fut actif sur les côtes françaises de 1967 à 2005. Les missions du DRASSM connaissent une telle croissance qu’il a été décidé en 2018 de mettre en chantier un second grand navire.

A propos d’Alfred Merlin

Alfred Merlin, né le 13 mars 1876 à Orléans et décédé le 16 mars 1965 à Neuilly-sur-Seine, est un historien, archéologue, pionnier et fondateur de l'archéologie sous-marine, numismate et épigraphiste français. Il a été conservateur puis conservateur en chef des antiquités gréco-romaines du musée du Louvre de 1921 à 1946.

La Lettre de l'Académie de marine  a pour principale vocation de mieux faire connaitre à l'extérieur l'Académie et ses activités ainsi que celles de ses membres.
Elle sera publiée sur une base trimestrielle et diffusée aux media, élus, administrations et organismes publics, organisations professionnelles, entreprises, associations, organismes d'étude et de recherche concernés par les enjeux maritimes etc.

La FAMMAC vous souhaite une bonne lecture grâce à un clic sur le lien ci dessous :

La Fédération des Associations de marins et marins anciens combattants (FAMMAC) a appris avec émotion et une très profonde tristesse la disparition du Matelot de 1ère classe Jeff Rotaru affecté à la compagnie de fusiliers marins Le Goffic qui a trouvé la mort en service commandé le samedi 27 mars 2021 lors d’une patrouille de nuit en mer dans le cadre de la surveillance des approches maritimes et de défense de la base navale de Cherbourg.

Au nom de tous les adhérents de la FAMMAC et en son nom personnel, le Président de la FAMMAC salue la mémoire du Matelot fusilier marin de 1ère classe Jeff Rotaru.

La FAMMAC, en communion avec l’Association nationale des fusiliers marins et commandos (ANFMC), affiliée à notre fédération, adresse également à ses frères d’armes, à sa famille et à ses proches sa plus vive sympathie.

identité visuelle FAMMAC

 

En raison de la fermeture du Fort de Montrouge, le siège de la FAMMAC sera fermé du mercredi 23 décembre 2020 fin d'après-midi au mardi 5 janvier 2021 matin.

En attendant, le Président et le personnel du Siège de la FAMMAC vous souhaitent de très bonnes fêtes de fin d'année !

Cérémonie 28 février 2021   4Le dimanche 28 février 2021, le Capitaine de vaisseau (R) Paul-Henri Desgrées du Loû, président de l’Association nationale des fusiliers marins et commandos (ANFMC), accompagné du drapeau de la section de Paris de cette amicale et d’adhérents de l’ANFMC, a assisté à la cérémonie du ravivage de la Flamme présidée par le Contre-amiral Yves Postec, Commandant de la marine à Paris qui représentait le Chef d’Etat-major de la Marine.

Cette cérémonie a eu lieu en présence d’un piquet d’honneur du Commando Trépel et d’une délégation de la Préparation militaire marine Commandant Kieffer.

L’ANFMC est affiliée à la FAMMAC qui était représentée par le Capitaine de frégate (R) Bernard Celier, Secrétaire fédéral. Etaient également présents à cette cérémonie le Général d’armée Bruno Dary, président du comité de la Flamme sous l'Arc de Triomphe ainsi que le Lieutenant-colonel Green, des Royal Marines Commando, qui représentait l’Attaché de défense près l’Ambassade de Grande-Bretagne à Paris.

Cette cérémonie à la mémoire de tous les fusiliers marins et commandos disparus a lieu tous les ans le 28 février, date anniversaire de la mort du capitaine de corvette Charles Trépel qui fut, avec le Commandant Philippe Kieffer, l'un des créateurs des commandos français et qui disparaît lors d'un raid sur les côtes néerlandaises, à Wassenaar, dans la nuit du 27 au 28 février 1944.

Cérémonie 28 février 2021   2Cérémonie 28 février 2021   3Cérémonie 28 février 2021   1

PMM Rouen N°2   Crédits ADMMAC
Dimanche 11 octobre 2020, au centre d'incendie et de secours Rouen-Gambetta, une cérémonie présidée par le capitaine de vaisseau Frédéric Janci, commandant de la Marine nationale au Havre a réuni officiers, le délégué régional de la FAMMAC Normandie, Monsieur Claude Dunois, le président de l'Amicale dieppoise de marins et marins anciens combattants (ADMMAC), Monsieur Bernard Brébel et un instructeur Monsieur Bruno Thériez  ainsi que les jeunes de la promotion sortante de la Préparation Militaire Marine (PMM) du Centre Vice-amiral Cécile et les aspirants à la nouvelle promotion 2020-2021.
Pendant une année, la PMM permet à des adolescents âgés entre 17 et 25 ans de découvrir la Marine Nationale ainsi que le monde maritime.
C'est une première expérience de la vie en équipage, permettant aux jeunes de s'entraîner aux manœuvres, tout en recevant une formation aux premiers secours.
Dimanche, la promotion 2019-2020 a reçu ses diplômes, alors que les jeunes arrivants de la promotion 2020-2021 se sont vus remettre leurs tout premiers bachis et tricornes pour les jeunes filles.
PMM Rouen N°3   Crédits ADMMAC
 
Au cours de cette cérémonie, l'instructeur Bruno Theriez, également porte-drapeau de l'ADMMAC (Dieppe) a été mis à l'honneur à l'occasion de son départ en retraite. Il a été félicité par son président Bernard Brebel présent à ses côtés.
La PMM est une expérience riche en valeurs, en apprentissage et en partage pour tous ces jeunes.
Dimanche, la cérémonie a témoigné ces valeurs chères à la Marine.
Gageons que cette formation donnera à de nombreux jeunes, l'envie de poursuivre une carrière au sein de la Marine.
PMM Rouen N°1   Crédits ADMMAC
Crédits photos : ADMMAC

 
Article paru dans le journal " La Montagne" du 1er mars 2021 : cliquez ici.
Les jeunes Limousins ont brillé par la qualité de leur tenue et leurs prestations.
Ils marcheront sur les traces du Vice amiral Baron Grivel, natif de Brive la Gaillarde et fondateur de l'Ecole des Mousses en 1832-1834.
 
Honneur et Patrie, Valeur et Discipline. 

La maison du marin ColmarLa FAMMAC est heureuse d'avoir pu aider cette AMMAC et félicite son Président pour sa ténacité !

Pour télécharger l'article : Cliquer ici