FAMMAC


Aller au contenu

Menu principal:


histoire du drapeau

RUBRIQUE CULTURELLE > Histoire

Le drapeau français




LE DRAPEAU, symbole, tradition, emblème...!

La tradition du drapeau existe depuis des millénaires mais son origine demeure obscure.

Certains auteurs la situe dans les peintures rupestres qui ornaient les murs des cavernes de la préhistoire. Principalement lié à la guerre, il est impossible de dater avec précision le moment où apparut le drapeau. L'un des plus anciens est l'étendard métallique de la Perse, vieux de 5.000 ans.

Tout montre que l'idée du drapeau est inhérente au besoin profond de l'homme pour se situer viscéralement et affectivement. Il lui est nécessaire pour son équilibre de se distinguer des autres, tout en appartenant à un groupe. Le drapeau est sa prise de terre, son code de reconnaissance et de ralliement, sa raison de donner le meilleur de lui-même.

Il ne devint un emblème national que dans une période avancée de notre histoire. C'est le dix-huitième siècle qui le consacra à ce haut rang.

Les drapeaux étant comme les hommes, pourquoi n'y en aurait-il pas d'excessifs :
- d'une seule couleur, symbolisant des idées fortes;
- le blanc est à l'évidence le plus pacifique;
- le rouge est associé aux époques les plus troubles, les plus tumultueuses de l'histoire de l'homme. Les protestataires de mai 1968 n'inventaient rien en arborant le drapeau rouge. Il est le symbole de la protestation populaire et de l'insurrection;
- le noir, excessif par excellence, ne représente aucun pays, aucune patrie, aucun gouvernement. On l'associe aux hors la loi et à la mort.

En France, la fleur de lys fut l'un des premiers emblèmes français. Puis vint le drapeau tricolore : bleu, blanc, rouge.

Tout commença avec la Révolution française.

Les trois couleurs sont apparues à différents moments de l'histoire :
- le blanc, la couleur des Bourbons, drapeau de Jeanne d'Arc et de la maison d'Orléans;
- le bleu, la chape de Saint Martin, couleur de la bannière de Clovis, emblème de la monarchie qui devint enseigne de la dévotion. De Clovis à Charles X, le manteau royal était bleu, symbole de loyauté et de fidélité;
- le rouge, symbole de l'autorité temporelle de Charlemagne, empereur du Saint-Empire, couleur de la croix qui figurait sur les drapeaux des Croisés. En fait, bien avant la Révolution française, chacune de nos trois couleurs fut l'emblème national.

Quelques jours après la prise de la Bastille, Louis XVI se rendit à l'hôtel de ville où le maire Bailly lui présenta la cocarde révolutionnaire bleue et rouge qu'il épingla sur la cocarde de couleur blanche. Ainsi naquit le trocolore français qui, finalement, est le téléscopage de la Royauté et de la Révolution.

Ces trois couleurs symbolisent l'unité de la Nation, la réconciliation entre le Peuple et le Roi et les trois ordres : le Clergé, la Noblesse et le Tiers Etat. On s'empressa de brûler et de remplacer les anciens drapeaux.

La Marine avait son mot à dire. Bien des tractations eurent lieu entre l'Assemblée Nationale, Mirabeau, le contre-révolutionnaire Foucault et le Comité de Salut Public.

Enfin, l'on promulgua un nouveau décret le 27 pluviôse an II qui précisa en son article 2 que : "le pavillon national sera formé des trois couleurs nationales disposées en trois bandes égales posées verticalement, de manière que le lbleau soit attaché à la gaule du pavillon, le blanc au milieu et le rouge flottant dans les airs".

Ainsi c'est grâce à la Marine que depuis 1794 le drapeau tricolore a la forme que nous lui connaissons aujourd'hui.

Pour bien comprendre les différentes étapes de notre drapeau, il convient de préciser que :
- en 1792, le 17 septembre, c'est l'obligation de porter la cocarde tricolore;
- en 1792, le 28 novembre, les régiments et bataillons doivent faire disparaître tout ce qui rappelle la royauté;
- en 1812, Napoléon fit adopter officiellement (une nouvelle fois) les bandes verticales;
- en 1814, la Restauration rétablit la cocarde blanche;
- en 1815, pendant les Cent jours, réapparition du tricolore;
- puis, à nouveau, drapeau des Bourbons avec Louis XVIII;
- Révolution de 1830 : le roi citoyen Louis Philippe reprend le drapeau tricolore surmonté du coq gaulois;
- Louis Philippe renversé, la Deuxième République, par un curieux paradoxe, supprime les trois couleurs. Les révolutionnaires tentent d'imposer le drapeau rouge mais le poète Lamartine, alors ministre des Affaires étrangères, s'interpose et réussit à rétablir à nouveau nos trois couleurs;
- de mars à mai 1871, les Fédérés, sous la Commune, ressortirent le drapeau rouge;
- depuis ces sanglants événements, malgré 1936 et 1968, le drapeau tricolore s'est imposé.

Certains chefs d'Etat firent apparaître l'emblème le plus représentatif de leur démarche dans la bande blanche :
- Napoléon III : l'aigle et les abeilles;
- Pétain : les étoiles et la francisque;
- de Gaulle : la croix de Lorraine.

En conclusion, derrière la génèse et l'évolution du drapeau national, se profilent toutes les grandes étapes de l'histoire de notre pays, avec ses oppositions, ses contradictions et ses espérances, mais
un lien commun nous rassemble, nous regroupe : notre drapeau.


Sous-menu


FAMMAC - 16 bis Avenue Prieur de la Côte d'Or - CS 40300 - 94114 ARCUEIL Cedex - Tél 01 79 86 44 60 - Fax 01 79 86 48 43 | fammac@club-internet.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu